14 avril 2024
Guide pour choisir un matelas anti-escarres

Guide pour choisir un matelas anti-escarres

Les matelas anti-escarres sont des outils indispensables pour prendre soin des personnes alitées pendant de longues périodes. Ce type de matelas permet de répartir uniformément le poids du corps tout en favorisant une bonne circulation sanguine, ce qui aide à prévenir la formation d’escarres et de plaies. Voici comment bien choisir un matelas anti-escarres.

Qu’est-ce que les escarres ?

Un long séjour au lit nécessite le matelas approprié, afin d’éviter de souffrir des lésions cutanées, appelées également escarres de décubitus ou plaies de lit. Ces lésions peuvent se produire dans les couches profondes de la peau ou dans les cas les plus graves, atteindre les muscles et les os. Il existe des niveaux de gravité de lésions que vous devez connaître avant tout achat de matelas anti-escarres.

Escarres de niveau I ou risque faible

Les lésions classées dans ce stade correspondent à un état d’inflammation dans les couches les plus superficielles de l’épiderme. La personne ne nécessite aucune attention spécifique et a de bonnes conditions de mobilité et d’autonomie.

Escarres de niveau II ou risque moyen

À ce stade, ce sont les couches plus profondes du derme qui sont touchées. Le traitement et l’attention spécifique dans le choix du lit et du matelas deviennent fondamentaux pour résoudre les lésions. La personne doit faire l’objet d’une attention particulière en ce qui concerne la posture.

Escarres de niveau III ou risque élevé

Le troisième niveau concerne les lésions qui ont entraîné la destruction du tissu sous-cutané et du tissu adipeux. Les personnes à haut risque ont une mobilité et une autonomie très limitées et nécessitent une attention constante aux conditions d’humidité de la peau.

Escarres de niveau IV ou risque très élevé

Le quatrième niveau indique le plus haut degré de gravité. Dans ce cas, les lésions s’étendent jusqu’aux muscles et aux os. Les personnes exposées à ce risque sont totalement alitées et immobilisées. Elles ont besoin de l’aide continue d’un spécialiste pour les mouvements, le maintien de la posture et la gestion des conditions d’humidité.

Le rôle d’un matelas anti-escarres

Un matelas anti-escarres minimise la pression et la friction entre la peau et le matelas. Il aide à réguler la transpiration, réduit l’accumulation d’humidité et maintient la personne dans une posture optimale. Il a été conçu pour accroître le confort d’une personne souffrant d’escarres mais également pour éviter l’apparition de ces plaies. Le matelas procure un niveau élevé de soutien pour la tête et le corps afin de soulager toute tension au niveau des points de pression. Les matelas anti-escarres sont très différents d’un matelas ordinaire, car ils sont dotés de poches d’air soigneusement conçues, spécialement étudiées pour exercer une pression moindre sur les principaux points de pression du corps.

Les types de matelas anti-escarres

C’est en identifiant au préalable le niveau de risque ou de gravité que vous devez effectuer le choix de matelas anti-escarres. Il existe trois principaux types de matelas anti-escarres.

Le matelas statique en mousse

Les matelas statiques sont composés d’une ou de plusieurs mousses anti-pression. Leur surface reste statique et soulage la pression au fil du temps en répartissant uniformément le poids d’une personne sur une grande surface à une faible pression continue. Elle réagit à la forme du corps, à la chaleur et aux mouvements de l’individu. Les créneaux, les surfaces façonnées et les poches d’air dans les couches de mousse assurent un soulagement supplémentaire de la pression.

Les matelas statiques sont conçus davantage pour la prévention des escarres que pour le traitement. Les utilisateurs immobiles doivent être déplacés régulièrement par leur proche ou leur soignant. Dans le cas contraire, des escarres peuvent se développer. Par conséquent, les matelas statiques ne sont généralement recommandés que pour les lésions de niveau I et II.

Le matelas alternatif à flux d’air

Les matelas à flux d’air soulagent et redistribuent la pression grâce à une surface de couchage dynamique. Ce type de matelas est composé d’une rangée de cellules d’air latérales qui alternent constamment. Le flux d’air est contrôlé par une pompe reliée au matelas et généralement aussi au pied du lit. Le but de la pompe est de gonfler les cellules dégonflées et de dégonfler les cellules gonflées.

Les cellules gonflées fournissent une pression pour soutenir l’utilisateur tandis que les cellules dégonflées soulagent la peau au-dessus d’elles. La pompe veille à ce qu’il y ait un mouvement constant sous la peau de l’utilisateur ainsi que des périodes sans pression. Ces matelas sont principalement utilisés pour traiter les escarres développées ainsi que pour prévenir les ulcères de pression chez une personne incapable de se déplacer seule. Ils procurent un soulagement constant et réduisent la nécessité d’un repositionnement manuel par un soignant. Les matelas à flux d’air sont recommandés pour les lésions de niveau 3 et 4.

Le matelas hybride ou combiné

Les matelas hybrides combinent les systèmes de matelas statique et alternatif en un seul matelas. Il s’agit généralement de cellules d’air alternées insérées dans un matelas en mousse, avec un surmatelas en mousse souple. Ainsi, le matelas à pression hybride offre un soulagement optimal de la pression tout en maintenant le niveau de confort élevé des matelas en mousse. La majorité des matelas à pression hybride nécessitent une pompe à air alimentée par le secteur pour faire fonctionner les cellules d’air alternées. Les matelas hybrides sont conçus pour les personnes qui présentent un risque élevé et très élevé de développer des lésions, mais qui ont encore un certain niveau de mobilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *